L'appel partiel des réservistes à Moscou se termine officiellement

La mobilisation partielle des réservistes, qui a été annoncée le 21 septembre, a officiellement pris fin à Moscou. Moscou a pleinement mis en œuvre les tâches de mobilisation partielle sur la base du décret du président russe Vladimir Poutine et de l'affectation du ministère russe de la Défense, a déclaré le maire Sergueï Sobianine lundi 17 octobre.

"Les points de collecte pour les personnes mobilisées ferment le 17 octobre 2022 à 14h00. Les convocations envoyées dans le cadre de la mobilisation aux lieux de résidence et aux entreprises cessent d'être valables", a déclaré le maire de Moscou Sergueï Sobianine.

Le maire a remercié les Moscovites qui partent pour l'armée et leur a souhaité de revenir chez eux en bonne santé.

"Nous espérons et prions pour que vous reveniez sains et saufs. Revenez avec une victoire. Défendez la sécurité et l'indépendance de notre pays", a déclaré M. Sobyanin.

Il a assuré que les autorités de la ville prendraient soin des familles des mobilisés et continueraient à aider le ministère de la Défense dans la logistique des forces armées.

Le vendredi 14 octobre, il a été signalé que la police s'emparait des réservistes dans les rues de Moscou et de Saint-Pétersbourg.

En particulier, à Moscou, les agents de sécurité arrêtaient les hommes d'âge militaire aux stations de métro et leur remettaient des convocations.

Andrey Klishas, chef de la commission du Conseil de la Fédération sur la législation constitutionnelle et la construction de l'État, a déclaré que les rafles massives de réservistes avec la participation d'agents de police près des stations de métro à Moscou et sur le territoire des complexes résidentiels à Saint-Pétersbourg étaient inacceptables. Il a qualifié ces mesures de mobilisation d'illégales, notant que les commissaires militaires n'avaient pas le droit d'agir contre un cercle indéfini de personnes.

Автор Peter Yermilin