Un tribunal ordonne l'arrestation des actifs russes de Volkswagen

Le tribunal d'arbitrage de la région de Nizhny Novgorod a saisi tous les actifs du constructeur automobile allemand Volkswagen en Russie, rapporte Interfax.

Depuis le 17 mars, il est interdit à Volkswagen de mener des actions d'enregistrement, telles que des actions de liquidation, de réorganisation ou de modification de la composition des participants, d'augmentation et de réduction du capital autorisé de la filiale russe de Volkswagen et de ses entités juridiques.

Les actifs de Volkswagen en Russie ont été interdits à la suite d'un recours en justice déposé par le groupe automobile russe GAZ le 14 mars. Le document a été publié dans le dossier des affaires d'arbitrage.

Le groupe demandait à Volkswagen de lui verser jusqu'à 15,6 milliards de roubles à titre de dommages et intérêts pour la résiliation du contrat d'assemblage à Nijni Novgorod. Le contrat était valable jusqu'à la fin de 2025. En mars 2022, Volkswagen a annoncé publiquement sa décision de suspendre la production de ses véhicules en Russie.

Volkswagen a arrêté les livraisons de véhicules en Russie, ainsi que la production à l'usine de Kaluga au printemps 2022. Avant mars 2022, l'usine produisait les modèles Volkswagen Tiguan et Polo, ainsi que la Skoda Rapid. La capacité de l'entreprise a été estimée à 225 000 véhicules par an. La société d'investissement russe AFK Sistema, ainsi qu'Avilon, sont considérés comme des acheteurs potentiels de Volkswagen Group RUS.

Автор Peter Yermilin