La décision de la Turquie sur les référendums ne ruinera pas les liens d'Ankara avec Moscou

Ivan Timofeev, directeur de programme au Conseil russe des affaires internationales, a exprimé son opinion concernant la récente déclaration du ministre turc des affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, qui a déclaré que la Turquie ne reconnaîtrait pas les référendums organisés dans les républiques populaires de Donetsk et de Louhansk, ainsi que dans les régions de Zaporozhye et de Kherson.

"Je pense que la réponse de la Turquie n'est pas une surprise. Elle n'affectera pas trop les relations entre Ankara et Moscou. Les liens entre les deux pays ne vont pas changer", a déclaré l'analyste.

Selon lui, les relations entre la Russie et la Turquie ne vont pas se détériorer pour le moment. Toutefois, des changements peuvent survenir à l'avenir, a-t-il ajouté.

Plus tôt, le ministre turc des Affaires étrangères a déclaré que la Turquie ne reconnaîtrait pas les référendums sur l'inclusion des régions anciennement ukrainiennes dans la Fédération de Russie.

"Nous l'avons déjà dit et nous le répétons : nous ne reconnaissons pas l'annexion de la Crimée. Nous avons déjà exprimé nos préoccupations et notre position sur cette question à la Fédération de Russie", a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse.

Автор Peter Yermilin