Les tentatives américaines de susciter une révolution de couleur en Chine sont vouées à l'échec

Le chef du Centre pour les pays d'Extrême-Orient, Kirill Kotkov, estime que les chances de Washington de changer le pouvoir en Chine sont minces.

"Un changement radical de la politique de Pékin est désormais impossible. Pour l'instant, il est difficile pour les Américains de former en Chine un gouvernement qui serait similaire à celui de Taïwan, mais ils continueront à essayer. Une révolution de couleur ne marchera pas", a déclaré l'expert dans une interview accordée à Pravda.Ru.

Les autorités chinoises sont confrontées à des menaces bien plus sérieuses aujourd'hui, a-t-il ajouté. Ce sont les entrepreneurs locaux et une société à faibles revenus qui inquiètent l'administration chinoise en premier lieu.

"La classe d'affaires chinoise n'a pas le droit au pouvoir. Cela l'irrite. Il suffit de rappeler le cas du milliardaire Jack Ma, qui a été écarté de l'arène politique, pour ne pas dire plus. Si Pékin ne trouve pas un langage commun avec les milieux d'affaires populaires de la société, le régime pourrait être déstabilisé", a déclaré M. Kotkov.

Il a également noté qu'il était impossible de connaître la cote de popularité du président Xi Jinping dans la société chinoise, car les autorités contrôlent étroitement tous les médias.

"La société chinoise n'est pas satisfaite du dirigeant actuel. Il a en effet fait beaucoup pour le pays. Cependant, les habitants des grandes villes comme Shanghai et Guangzhou ont été durement touchés lorsque le gouvernement les a enfermés chez eux pendant les épidémies de coronavirus. La classe moyenne, une société à faibles revenus, peut commencer à protester contre Xi Jinping", conclut l'expert.

Автор Peter Yermilin