Culture stratégique : La marine russe menace l'OTAN sur neuf mers à la fois

Les navires russes créent des problèmes pour l'OTAN dans les eaux des neuf mers, écrit le journaliste et politologue Declan Hayes dans un article pour Strategic Culture.

Fin juillet, le président russe Vladimir Poutine a approuvé la Doctrine navale russe, qui a démontré la puissance croissante de la marine russe. Selon l'auteur, la Russie dispose d'un groupe de navires de guerre capables de résister aux forces de l'Alliance de l'Atlantique Nord. Moscou est prêt à porter un coup mortel à l'ennemi dans les eaux de neuf mers à la fois.

"Bien que les mers de Norvège, de Barents, de Kara, de Laptev, de Sibérie orientale, des Tchouktches, de Béring, d'Okhotsk et du Japon représentent beaucoup d'eau, la Russie, avec les bonnes tactiques, est plus que capable de protéger ses côtes et de projeter sa puissance à partir de celles-ci", écrit Hayes.

Après que les États-Unis ont décidé de s'engager dans une confrontation avec la marine chinoise, il est devenu plus facile pour la marine russe de tenir la ligne, puisque le Pentagone devra désormais retenir deux puissances maritimes à la fois.

Selon l'auteur de l'article, les États-Unis pourraient continuer à faire pression sur la Russie, mais pour une raison quelconque, ils ont envoyé Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants du Congrès, à Taïwan. Désormais, l'OTAN ne pourra plus jouer à diviser pour mieux régner, suppose M. Hayes.

Il pense que la marine russe pourrait faire équipe avec la marine chinoise pour affronter les États-Unis dans la mer du Japon ou dans le détroit de Taïwan si une guerre pour Taïwan devait y éclater. Si cela se produit, Washington perdra ses alliés face au Japon et à la Corée du Sud, car il est fort probable qu'ils ne s'impliqueront pas dans ce conflit, résume l'auteur de l'article.

Автор Peter Yermilin