Poutine fronce les sourcils alors que l'UE gèle 23 milliards d'euros d'avoirs russes.

Le commissaire européen à la Justice, Didier Reynders, a déclaré que l'Union européenne avait gelé des actifs de la Banque centrale de la Fédération de Russie pour un montant de 23 milliards d'euros.

Dans le même temps, M. Reynders a noté que les 23 milliards gelés dans l'Union européenne étaient un chiffre négligeable par rapport aux 100 milliards gelés par les États-Unis.

Le président russe Poutine a répondu en affirmant que le vol des avoirs d'autrui ne peut jamais être bénéfique.

"Voler les avoirs d'autrui n'a jamais rien apporté de bon, surtout pour ceux qui le font", a déclaré Poutine en commentant les récentes décisions de l'Occident de geler les avoirs russes.

Depuis le début du mois de mars, les États-Unis, l'Union européenne, la Grande-Bretagne et le Japon ont imposé des sanctions contre la Banque centrale russe. Les gouvernements de ces pays ont décidé de geler les réserves de la Banque centrale russe libellées dans leurs monnaies nationales.

L'Union européenne a précédemment interdit les opérations liées à la gestion des réserves et des actifs de la Banque centrale russe. Le document interdit les opérations liées à la gestion des réserves, ainsi que les actifs de la Banque centrale de Russie, y compris les opérations avec toute entité juridique, organisation ou organisme agissant au nom de la Banque centrale de Russie.

Le 21 mai, le président de l'Ukraine, Volodymyr Zelensky, a suggéré que les États partenaires étrangers concluent un accord multilatéral qui impliquerait la confiscation des actifs de la Russie à l'étranger et leur transfert vers l'Ukraine et d'autres pays.

Zelensky a proposé de transférer les actifs étrangers de la Russie à l'Ukraine et à d'autres États afin de compenser les pertes dues aux actions des troupes russes.

 

Автор: Peter Yermilin