La visite d'Ilhan Omar au Pakistan suscite l'indignation en Inde

Ilhan Omar, membre de la Chambre des représentants des États-Unis, a visité le Cachemire sous contrôle pakistanais (PoK) le 21 avril.

Omar est devenu le premier législateur américain à se rendre au Pakistan depuis le changement de gouvernement. Omar a eu une réunion avec le président Arif Alvi, le premier ministre Shahbaz Sharif, la ministre d'État aux affaires étrangères Hina Khar, le président de l'Assemblée nationale Raja Perwaiz Ashraf, et l'ancien premier ministre Imran Khan, qui a accusé les États-Unis de soutenir l'opposition dans le complot anti-Pakistan.

Arindam Bagchi, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a déclaré:

"Nous avons noté que la représentante américaine Ilhan Omar a visité une partie du territoire de l'Union indienne de Jammu et Cachemire qui est actuellement illégalement occupée par le Pakistan. Si une telle politicienne souhaite pratiquer sa politique étroite d'esprit chez elle, cela peut la regarder. Mais violer notre intégrité territoriale et notre souveraineté dans sa quête en fait la nôtre. Cette visite est condamnable".

Les utilisateurs des médias sociaux ont prêté attention à la rencontre d'Omar avec l'ex-premier ministre. Le ministre de l'Intérieur Rana Sanaullah a demandé sans détour à Khan si sa rencontre avec Omar était une conspiration ou une ingérence.

"Quelle conspiration est en train de se tramer ?" s'est-il demandé.

Il a averti Khan qu'il (en tant que ministre) allait "enquêter car la nation doit connaître la vérité, de peur qu'Imran Niazi, selon sa tradition, ne sorte une autre lettre quelques jours plus tard".

Selon des sources officielles, la visite d'Omar au Pakistan était son initiative personnelle. Elle se rendra également à Lahore au cours de sa visite de quatre jours au Pakistan.

Ilhan Omar est une législatrice somalienne-américaine représentant le Minnesota à la Chambre des représentants des États-Unis.

Автор Peter Yermilin