Explosions en Transnistrie : Les attaquants visent les tours de radio

Deux tours de communication radio ont été endommagées à la suite de deux explosions survenues dans la matinée du 26 avril dans le village de Mayak, sur le territoire de la République moldave de Transnistrie non reconnue, rapporte RIA Novosti en se référant au ministère de l'Intérieur de la RMT.

Selon les forces de l'ordre, les explosions ont mis hors service deux puissantes antennes qui diffusent des stations de radio russes aux habitants de la république. Les tours ont été construites dans les années 1960.

Personne n'a été blessé lors de ces attaques. Une enquête a été ouverte.

Le 25 avril, des individus non identifiés ont tenté d'attaquer le bâtiment du ministère de la Sécurité d'État de la RMT à l'aide de lance-grenades antichar portatifs. On ignore encore qui était à l'origine de cette attaque. Personne n'a été blessé lors de ce bombardement.

Plus tard, deux explosions se sont produites près d'une unité militaire à Parkany.

Plus tard, les autorités moldaves ont déclaré que quelqu'un avait tenté d'aggraver la situation sur le territoire de la Transnistrie. Elles ont exhorté les résidents locaux à rester calmes et ont promis d'enquêter en détail sur l'incident.

Le Kremlin surveille la situation en Transnistrie

Le Kremlin suit de près la situation dans la République moldave de Transnistrie non reconnue, a déclaré le porte-parole officiel de M. Poutine, Dmitry Peskov, aux journalistes le 26 avril.

"La seule chose que je peux dire, c'est que nous observons très attentivement comment la situation évolue là-bas. Bien sûr, les nouvelles en provenance de là-bas sont préoccupantes", a déclaré le porte-parole du Kremlin.

Le président du TMR, Vadim Krasnoselsky, a mis en œuvre le niveau le plus élevé, rouge, de danger terroriste dans toute la république.

Автор Peter Yermilin