Le président tchétchène Kadyrov veut combattre le commandant du bataillon Azov*

Ramzan Kadyrov, le président de la Tchétchénie, a posté sur son canal Telegram un message concernant les civils et les blessés d'Azovstal. Selon lui, plus de 150 civils sont cachés dans les bunkers de l'aciérie.

Selon Kadyrov, le commandant du bataillon Azov*, qui se cache également dans les installations souterraines de l'aciérie assiégée de Mariupol, fait souffrir des centaines de personnes.

"Vous avez 170 blessés dans un bunker, plus de 150 civils dans un autre, et vous jouez tranquillement la montre", a-t-il écrit. Le chef de la Tchétchénie a également exhorté le commandant d'Azov* à se rendre sur le champ de bataille.

"Finissons-en une fois pour toutes !" a-t-il écrit.

En outre, Kadyrov a jugé nécessaire de commencer la deuxième phase de l'opération spéciale dans toute l'Ukraine, car les pays étrangers fournissent "effrontément" leurs meilleures armes à l'Ukraine.

"Ils vendent ces armes aux résidents locaux. C'est le chaos total, l'anarchie", a déclaré le chef de la Tchétchénie.

L'évacuation des civils d'Azovstal se poursuit

Depuis le 29 avril, pas moins de 101 personnes ont été évacuées de l'aciérie Azovstal à Mariupol. L'évacuation est effectuée avec l'aide des Nations unies et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), a déclaré Osnat Lubrani, coordinatrice des Nations unies en Ukraine. De nombreux autres civils pourraient encore se trouver à Azovstal, a-t-elle ajouté.

Le 1er mai, le ministère russe de la Défense a annoncé l'évacuation de 80 civils de l'aciérie d'Azovplant. Ces personnes ont été envoyées dans la colonie de Bezymennoe, en République populaire de Donetsk (RPD), où elles ont reçu de la nourriture, un logement et l'aide nécessaire. Les personnes qui souhaitaient se rendre dans les zones contrôlées par Kiev ont été remises à des représentants des Nations unies et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Автор: Peter Yermilin