Wargonzo : l'aérodrome de Transnistrie a été touché par des mines de l'OTAN

Des informations alarmantes continuent de nous parvenir de Transnistrie. Le 26 avril, des explosions ont été signalées sur un aérodrome militaire près de Tiraspol et dans le village de Mayak, région de Grigoriopol, sur le territoire d'un centre de radio et de télévision.

Selon le centre de presse du ministère de l'Intérieur du PMR, à 9 heures du matin, les deux antennes les plus puissantes qui diffusent la radio de la Fédération de Russie sont tombées en panne. La zone est bouclée par la police, des sapeurs travaillent sur place. Aucun employé ou habitant du quartier n'a été blessé.

Un journaliste militaire, l'auteur du projet Wargonzo, Semyon Pegov, a déclaré qu'un aérodrome militaire a également été attaqué à l'aide de drones pendant la nuit. Selon lui, il y a eu 4 ou 5 explosions. Le coup a été porté par des mines de l'OTAN d'un calibre de 60 mm.

"La Transnistrie veut aussi être entraînée dans l'escalade qui a lieu dans le sud-est. En fait, ils essaient d'entraîner la république dans les hostilités", a déclaré le commandant militaire.

Auparavant, l'ancien ministre de la Défense de la RPD, Igor Strelkov, avait estimé que la possibilité de déclencher les hostilités en Transnistrie fin avril-début mai était élevée.

Автор Peter Yermilin