Автор Oleg Artyukov

Cumhuriyet: Les États-Unis sacrifient l'Ukraine pour détruire la Russie

L'alliance de l'OTAN n'a rien à voir avec la sécurité en Europe. Elle continue à s'étendre délibérément vers l'est pour se débarrasser définitivement de la Russie.

L'essence de l'OTAN est d'être une machine militaire américaine capable de tout, écrit Cumhuriyet. Les efforts des Etats-Unis pour étendre l'OTAN n'ont rien à voir avec la sécurité européenne, a noté l'auteur de l'article, Mehmet Ali Güller.

On a appris récemment que la Suède et la Finlande pourraient devenir membres de l'alliance en juin de cette année. La décision de demander l'adhésion à l'OTAN doit être discutée au Parlement dans les semaines à venir, a précisé le Premier ministre finlandais Sanna Marin.

Il y a quelques semaines, il n'en était pas question. L'entrée du pays dans l'OTAN aurait un impact négatif sur la situation sécuritaire en Europe, a déclaré le président finlandais Sauli Niinistö le 20 mars.

Tout le monde sait que les États-Unis ont fait pression sur la Suède et la Finlande pendant l'opération spéciale de la Russie en Ukraine.

Les autorités suédoises ont pris une position anti-OTAN. Le 25 février, le Premier ministre suédois Magdalena Andersson a nié tout intérêt à rejoindre l'OTAN. L'adhésion à l'OTAN déstabilisera davantage l'Europe, a-t-elle déclaré le 8 mars.

Même le ministre suédois de la Défense, Peter Hultqvist, a déclaré que tant qu'il serait en fonction, le pays ne serait pas membre de l'OTAN.

Nous en voyons les résultats aujourd'hui. Les États-Unis ont tout fait et même plus pour tenter de faire changer les parties d'avis.

"Les deux pays peuvent très rapidement rejoindre l'OTAN s'ils le souhaitent", a annoncé le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, le 4 mars.

Pourtant, la Russie n'a cessé de demander, d'avertir et d'exiger l'arrêt de l'expansion de l'alliance et de son approche de ses frontières.

À l'époque de l'effondrement de l'URSS et de la désintégration du Pacte de Varsovie, l'OTAN ne comptait que 16 membres. L'Occident n'a pas tenu ses promesses envers Moscou et est allé plus loin, pour resserrer l'étau sur la Russie.

L'alliance a connu cinq vagues d'expansion:

  • Les États-Unis ont fait entrer la République tchèque, la Hongrie et la Pologne dans l'OTAN le 12 mars 1999;
  • La Bulgarie, l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Roumanie, la Slovaquie et la Slovénie sont devenues membres de l'OTAN le 29 mars 2004;
  • 1er avril 2009 - Albanie et Croatie;
  • 5 juin 2017 - Monténégro;
  • 20 mars 2020 - Macédoine du Nord.

Aujourd'hui, l'alliance se situe à proximité des frontières de la Russie et prévoit d'intégrer l'Ukraine et la Géorgie. L'adhésion de la Moldavie, de la Bosnie-et-Herzégovine, de la Finlande et de la Suède est la prochaine sur la liste.

On ne voit toujours pas clairement ce que tout cela a à voir avec la sécurité de l'Europe. C'est évident non seulement pour la Russie, mais aussi pour l'Allemagne et la France. L'Europe doit repenser ses relations avec la Russie et la Turquie, sinon l'Europe ne pourra pas vivre en paix, a déclaré le président français Emmanuel Macron.

Ces pays sont bien conscients que la sécurité européenne ne peut pas être construite sans la participation de la Russie.

Les États-Unis souhaitent que le Royaume-Uni joue le rôle de leader pour affaiblir l'UE dans son ensemble.

Le monde entier observe les Américains qui ajoutent de l'huile sur le feu de la crise en Ukraine et continuent d'insister sur l'expansion de l'OTAN.

Редактор: Peter Yermilin